Violette



Synonymes :

Viôlotte

Epoque de consommation : se conserve jusqu'en mars avril. Se ride en restant ferme.

Origine :

Origine incertaine. Très présente dans le pays de Montbéliard et de sud du Sundgau (sud de l'Alsace).

Arbre :

Réputé sur franc en haute tige. Vigueur forte. L'arbre prend rapidement une forme retombante. Floraison importante et tardive, lui permettant d'échapper aux gelées printanières. Alternance peu marquée, très attractive pour les abeilles.
Particularité : Rarement colonisé par le gui. Bois cassant. Les fruits cueillis présentent souvent, attaché au pédicelle, un débris de coursonne ou brindille avec des feuilles.

Fruit :

Fruit moyen, asymétrique, H/L 0.8 à 0.9 de contour irrégulier.
Epiderme rouge-violacé sur plus des 3/4 de la surface, paraissant uni malgré la présence de très fines striures en surimpression. Résistant et légèrement rugueux. Présence de nombreuses lenticelles gris clair. Aspect pruiné.
Oeil mi-clos, sépales moyens dans une cavité étroite, peu profonde plissée et mamelonnée.
Pédicelle très court, très renflé au point d'attache dans une cuvette large, irrégulière, moyennement profonde, totalement recouverte de liège bronzé parfois squameux débordant assez largement sur la couronne du fruit.
Chair ferme, croquante, blanc-jaunâtre, juteuse, sucrée, parfumée, légèrement acidulée. Goût très fin caractéristique.

Intérêts principaux :

Peu sensible à la tavelure.

Appréciation :

Très bonne pomme à couteau et à cuire. Donne un jus rosé.

RETOUR A LA PAGE DE PRESENTATION
Source : Fiche Variétale éditée par les Croqueurs de Pommes Voir Bibliographie
Dernière mise à jour : 04/02/98