Saint Julien





Epoque de consommation : fin d'automne à début hiver, se conserve jusqu'en février.

Origine :

Variété locale du Sud-Manche, peu répandue. Ne correspond pas à la Reinette marbrée dont Saint-Julien serait un synonyme pour MM. Leroy et Vercier.

Arbre :

Réussit bien en plein vent, moyennement vigoureux, il ne prend pas un développement très important. Floraison moyenne saison.

Fruit :

Fruit surmoyen à assez gros. Forme globuleuse ou tronconique, un peu plus large que haute, s'inscrit parfois dans un carré, asymétrique à pourtour irrégulier.
Epiderme mince, brillant à fond jaune paille à maturité plus ou moins lavé de rose carminé sue lr côté ensoleillé, ponctué de nombreux petits points gris foncé.
Oeil assez grand, mi-clos à longs sépales, inséré dans une cavité large mais peu profonde mamelonnée en son pourtour.
Pédoncule court et fort renflé au point d'attache, implanté dans une cavité étroite, peu profonde et très régulière.
Chair blanc-jaunâtre, croquante, mi-ferme, très fine, agréablement acidulée et parfumée.

Appréciation :

Fruit de bonne qualité.

RETOUR A LA PAGE DE PRESENTATION
Source : Fiche Variétale éditée par les Croqueurs de Pommes Voir Bibliographie
Dernière mise à jour : 12/02/98