Reinette grise du Canada



Synonymes :

Canada Gris, Monstrueuse du Canada, Golden Russet, Reinette grise du Franfaye

Récolte : fin septembre
Epoque de consommation : 1ère semaine de novembre à fin février

Origine :

Très ancienne et incertaine variété malgré son nom. Signalée pour la première fois en 1805 par Calvel lors de son implantation au jardin du Muséum d'Histoire Naturelle.

Arbre :

Arbre de vigueur, il prend rapidement une forme retombante. Se greffe en tête sur franc, paradis ou doucin. Fertilité abondante.

Fruit :

Fruit gros à très gros. Forme conique raccourcie, plus large que haute, légèrement mamelonnée au sommet, irrégulière en son pourtour.
Epiderme rude, épais, complètement recouvert de brun fauve sur un fond jaune mat. A complète maturité le fruit prend une belle couleur cannelle parfois nuancée de brique sur le côté exposé au soleil.
Oeil assez grand, mi-clos ou ouvert, inséré dans une cavité profonde largement évasée, plissée et côtelée.
Pédoncule court implanté dans une cavité assez vaste, évasée, profonde et régulière.
Chair blanche jaunâtre, mi-tendre, sucrée, fine, parfumée et dorée d'une acidité discrète et agréable. Conservation moins longue que Canada Blanc.

Intérêts principaux :

Peu sensible à la tavelure

Inconvénients :

Assez sensible au chancre bactérien.

Observation

Peut facilement être confondue avec Reinette Grise de Granville ou Reinette Grise d'automne. Souvent confondue sur les étals avec Royal Russet. La greffe en tête est recommandé à cause du manque de rigidité du bois.

RETOUR A LA PAGE DE PRESENTATION
Source : Fiche Variétale éditée par les Croqueurs de Pommes Voir Bibliographie, enrichie de quelques synonymes.
Dernière mise à jour 06/01/98