Rayotte de Nommay



Synonymes :

Château

Epoque de consommation : de mi-septembre à fin novembre.

Origine :

Très répandue dans le pays de Montbéliard (Doubs). En automne on la trouvait sur tous les marchés de la région dans les années 1900.

Arbre :

Haute tige, arbre érigé avec ramure fine de vigueur moyenne. Fertilité bonne sans alternance.

Fruit :

Fruit petit à moyen. Forme conique (en toupie). H/L =5.5/5
Epiderme vert pâle à la cueillette, devenant jaune vif à maturité, lavé d'un rouge strié plus ou moins important, suivant les clones et leur exposition au soleil.
Oeil petit, fermé. Sépales courts, dans une cavité étroite et bossuée, peu profonde.
Pédoncule variable, habituellement moyen-fort, renflé à l'extrémité, dans une cavité étroite très abrupte, recouverte d'un liège scintillant, débordant celle-ci.
Chair blanche, ferme, sucrée et acidulée. Goût très agréable.

Intérêts principaux :

Résiste bien aux maladies et aux parasites.

Appréciation :

Se cuisine bien, excellente en tarte et cuite au four.

RETOUR A LA PAGE DE PRESENTATION
Source : Fiche Variétale éditée par les Croqueurs de Pommes Voir Bibliographie
Dernière mise à jour : 01/02/98